On ne parle jamais assez de Trôo...

En effet, on ne parle jamais assez du village de Trôo. Sur cette page, des articles ou vidéos, qui évoquent ou vantent le village, et il n'y a rien de trop... sur Trôo !

Si vous êtes journaliste et que vous vous intéressez à notre insolite village, contactez-nous, on peut vous le faire découvrir avec plaisir !


Des vidéos...

Une vidéo des années 1950 sur la vie à Trôo ! 

ça dure 20 minutes....

 

L'entrée de Trôo sur la route de Ternay, puis zoom sur la panneau d'entrée de commune. Panoramique sur les façades depuis l'ancien pont enjambant le Loir. Une carte de la commune. Dans le bourg, un pan de mur de la Maladrerie Sainte-Catherine, puis une ancienne fenêtre ogivale de la chapelle et le long mur donnant sur la rue. Panoramique sur le château de la Voute. Plongée sur la rue Auguste Arnault où circulent des voitures et des piétons. Panoramique sur le village de puis le pont sur le Loir (présence de la façade du l'Hôtel du Cheval Blanc). Deux hommes et une fille descendant un long escalier en pierre, "l'escalier de la Barque" (les hommes glissant sur la rambarde). La carte de la commune avec les mentions "Entrée des Caffort" et "Saint Gabriel". Panoramique sur un petit jardin puis des maisons en contrebas. Vue de l'escalier Saint-Gabriel avec la statue du saint. Façade d'un bâtiment troglodyte aux Tombelles. Façades de maisons troglodytes rue Gouffier. Un homme descendant l'escalier de la Chaise du Curé. Un homme et deux enfants dans le chemin du Château. Panoramique sur le Loir et le paysage alentour. Vue de la Butte puis, depuis celle-ci, panoramiques sur Trôo et ses alentours. Vue générale d'une maison dénommée le Louvre bâtie au XVIIè-XIXè sur les vestiges d'une tour maîtresse construite au XIè ou XIIè. Au Clos de Luzignan, vues d'une grande propriété comportant une tour carrée. Vues des vestiges de la Porte de Sougé, rue du Château, puis, juste à côté, vues d'un ensemble de bâtiments appelé le Godet de la Nation et une vue de la collégiale au bout de la rue. Vues du puits aussi appelé "Puits de Jacob" ou "Puits de Jacquot". Vue d'une grande bâtisse (détruite en 1958), des vestiges de la Porte de Saint-Calais et de la butte. Vues des vestiges du prieuré Notre-Dame-des-Marchais. Panoramiques sur les remparts entourant Trôo. Entrées d'un ensemble de 6 caves à vin dénommé Bel Air. Une entrée de maison troglodyte. La croix de pierre sur le chemin de Rome. Deux panoramiques sur des vignes puis vues de grappes de raisin sur pied. Vues du Loir. Un feu. Sur le Loir, un déversoir semblant un peu gelé puis vues de la rivière. Panoramique sur Trôo depuis le Loir. Vues du Loir en crue.

Une vidéo sur la Fête de la Victoire le 9 mai 1948 à Trôo

(Durée : 1min20)

Sortie de la mairie du défilé. 

Plusieurs vidéos de juillet à novembre 1948 à Trôo

Durée : 4min31)

 

Carton : "Saint-Jacques 14 juillet 1948". Des personnes de la Chorale, en cortège, sortant du pont de Trôo et se dirigeant vers Saint-Jacques-des-Guérets.

Carton : "Trôo été 1948 Les pêcheurs défilent Musique en queue". Passage d'une fanfare suivie par de nombreux pêcheurs canne à l'épaule.

Carton : "Trôo 12 septembre 1948". Carton : "Départ du presbytère". Vues d'une procession dans les rues de Trôo puis arrivant au monument au mort où un ecclésiastique pose une gerbe de fleurs. Carton : "Mine de rien on entre dans la salle paroissiale". Des hommes et des garçons sortant d'une salle, puis tous sont réunis près d'un petit bâtiment.

Carton : "Trôo 11 novembre 1948". Carton : "Le cortège et dépôt de gerbes". Près de l'église de Trôo, un homme sonnant le clairon et un cortège constitué de nombreuses personnes arrivant. Dépôt de gerbes de fleurs au monument aux morts. carton : "Sonnerie aux morts et chants par la Chorale". Parmi les officiels, le sonneur de clairon jouant. Quatre filles alignées les unes à côté de autres. Le monument commémoratif puis la chorale chantant devant. Carton : "Allocution de Monsieur le Maire". Le maire de Trôo discourant puis panoramique sur la foule présente. Le monument fleuri.

Vidéo sur le 900éme anniversaire de l'église de Trôo le 13 août 1950

(Durée : 5 min)

 

Un carton d'invitation pour le IXe centenaire de l'érection de l'église de Trôo le 13 août 1950.

Carton : "Arrivée de Monseigneur Accueil et remerciements". Dans une rue, des officiels accueillant des ecclésiastiques, dont Monseigneur Louis Robin (avec les lunettes et la calotte), évêque de Blois.

Carton : "Entrée à l'Église". Les ecclésiastiques devant la collégiale Saint-Martin puis dans la rue.

Carton : "Après Midi Départ du presbytère et entrée des vêpres". Vues d'enfants de chœur et des ecclésiastiques allant du presbytère à l'église dans laquelle ils rentrent.

Carton : "La procession". Se dirigeant vers l'église et passant près du Puits Qui Parle, deux enfants de chœur portant un reliquaire suivis par Monseigneur Louis Robin derrière lequel se trouve le réalisateur. La procession arrivant près de l'église et y entrant.

Carton : "Les Prélats de gauche à droite Mg Bonneau d'Angers Dom Grammont du Bec Heloin Mg Charrat de Blois". Portrait des trois prélats.

Carton : "La foule Les Jeux". Vues de nombreuses personnes réunies près de l'église discutant ou jouant à des jeux de kermesse.

Carton : "Conférence en plein air". Un homme parlant devant un micro en présence d'un public nombreux.

Carton : "L'héroïne de la fête". Panoramique sur l'église de Trôo.

Vidéo du passage du Paris - Tours en 1950 à Trôo

(Durée : 5min25)

 

44eme Paris/Tours le 2 mai 1950. Passage de véhicules puis des coureurs cyclistes dans la rue Auguste Arnault. Un coureur isolé sur la route.

"Après la course à Vauchâlons". Des hommes au bas d'un escalier puis le montant, puis un groupe de gens réunis sur une terrasse donnant sur la route et sur le Loir.
Cartons : "Promenade de la Chorale 23 juillet 1950", puis "Camion niçois". filmé d'un autocar, une pancarte indiquant la direction de Nice et de Juan-les-Pins.
Carton : "Après le déjeuner à Couterne un fuyard". A Couterne, vues de groupes de gens sur la place de l'église (présence du monument au mort). Carton : "Etude la carte". Plongée sur des hommes regardant une carte routière". Carton : "Rassemblement". Vues de nombreuses personnes dans une rue, d'un homme devant l'église et panoramique sur la place de l'église. Carton : "La Musique de Couterne". Passage d'une fanfare dans une rue de Couterne. Carton : "Les cars dans les Alpes Mancelles". Filmé de l'arrière d'un véhicule en marche : deux cars roulant sur une route de campagne.
carton : "La Chorale à Saint-Léonard". Près de l'église de Saint-Léonard-des-Bois et de l'Hôtel de France, vues d'un groupe de gens chantant sous la direction du chef de chœur.


Des reportages sur la fête de la musique à Trôo...

2015

2014

2013


Des visites théâtralisées...

En 2015 : Contes et légendes improbables à Trôo...


Halloween à Trôo...

En 2015 : Trôo Fantôme

2012


Des reportages à la télévision...

Émission "Midi en France" sur France 3.

9 juillet 2015 : Émission "C'est l'été" au cours du 19/20 sur France 3 Centre-Val de Loire

Émission "L'infiltré du dimanche" sur LMTv Sarthe



Vidéos du Kart Cross à Trôo

2016

2015

2014

2010


Des vidéos privées...



En 1912, Trôo était déjà évoqué dans le guide Michelin !


Des articles de presse...

Article paru dans la Nouvelle République le jeudi 30 août  2018 :

Deux articles dans le numéro du 24/08/2018 du magazine "La Renaissance" :

Page publié dans l'édition spéciale du Courrier et Echo de la vallée du Loir - été 2018 :

Article paru dans l'Humanité Dimanche le jeudi 2 août 2018 :

Article paru en avril 2018 dans le petit Vendômois (Randonnée gourmande du 15 avril 2018 et Nuit des Lumières du 21 avril 2018) :

Article paru dans la Nouvelle République le 15 mars 2018 (au sujet de la Nuit des Lumières du 17 mars 2018) :

Article paru dans le Mille-pattes le 16 mars 2018 (au sujet de la Nuit des Lumières du 17 mars 2018) :

Article paru dans la Nouvelle République le 8 avril 2018 (au sujet de la Nuit des Lumières reporté au 21 avril 2018) :

Article paru dans la Nouvelle République le 19 avril 2018 (au sujet de la Nuit des Lumières) :


Article paru dans le Mille-pattes le 14 mars 2018 (sur le week-end expo "Trôo au féminin") :

Article paru dans la Nouvelle République le 9 février 2018 (suite à l'après-midi jeux du 4 février 2018) :

Article paru dans un magazine belge flamand le 20 janvier 2018.

 

Traduction du paragraphe consacré à Trôo :

 

La Vallée du Loir :un secret bien gardée

 

Moins connu mais aussi beau que la Vallée de la Loire, le Loir est un bras de la légendaire Loire.

 

Moins touristique donc beaucoup plus tranquille/calme.

 

Trôo est un village très sympa. Des habitations troglo creusées dans le tuffeau.

 

Avec Patrick, mon guide je suis sur « la butte » à coté de l’église qui est très grande pour les quelques habitants que Trôo compte aujourd'hui.

 

A l’époque, où on creusait le coteau pour en extraire les précieux blocs de tuffeau avec lesquel on construisait châteaux et églises de la région, Trôo comptait plus de 4000 habitants.

 

De « la butte » on a une belle vue sur le village construit en terrasses, que l'on peut traverser par des escaliers assez raides et des petits sentiers.

 

Au pied du coteau silionne le Loir et au loin on voit un patchwork de champs de blé, de petits bois et de champs.

 

Sur un des o de Trôo, les fiers français ont mis un chapeau quand ils ont chassé les anglais qui prononçaient troo comme trou (pour trou dans le rocher) à la fin de la guerre de 100 ans.

 

Les Anglais sont partis mais les « trous » sont restés et sont très en vogue aujourd'hui.

 

La demande d'achat d'habitation troglo est plus importante que l'offre, surtout chez les plus fortunés et les artistes, qui trouvent le troglo "génial" .

 

Jusque en 1972 il n'y avait pas d'eau courante ni d’électricité. Aujourd'hui les troglo sont équipés avec tout le confort,  certaines ont même des piscines intérieures.

 

Dans les trous d’antan, on trouve aujourd'hui des chambres d'hôtes, des restaurants, des galeries d'art, des caves a vin et la culture de champignons.

Article paru dans la Nouvelle République le 22 novembre 2017 (suite à la Randonnée d'automne du 19 novembre 2017) :

Article paru dans la Nouvelle République le 3 novembre 2017 (suite à l'évènement Troolloween" du 31 octobre 2017) :

Article paru dans le "Loir et Cher - Magazine" été 2017...


Articles parus dans la Nouvelle République les lundi 12 et vendredi 16 juin 2017 au sujet de la participation de Trôo aux Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins (JPPM) les 17 et 18 juin 2017 :

Article paru dans "Le Petit Vendômois" dans le numéro de juin 2017 :


Article paru dans "Le Petit Vendômois" de Juin 2017 au sujet du frigo à livres installé au cœur du village de Trôo :


Article paru dans La Nouvelle République le jeudi 1er juin 2017 pour annoncer l'animation organisée chaque 1er dimanche de chaque mois de mai à septembre : une visite guidée du village troglodyte (2h) :


Article paru dans La Nouvelle République le jeudi 1er juin 2017 au sujet de la fête des Voisins 2017 qui a eu lieu le mercredi 30 juin 2017 :


Article paru dans La Nouvelle République le lundi 29 mai 2017 au sujet du stage de peinture organisée par Kate Kilbourne et Tom Hughes à Trôo du 21 au 28 mai 2017 :


Article paru dans le magazine "Le Vin Ligérien" en septembre 2016 :


Article paru en août 2016 dans le magazine "Femme Actuelle". Venez visiter les trous de TRÔO en empruntant le petit train touristique de la vallée du Loir...


Article publié dans "The TELEGRAPH" à la page "Travel" le 25 février 2016.

Voici un extrait de l'article intitulé "France's 20 best-kept secrets" (c'est à dire "les 20 secrets les mieux gardés de France") :

En anglais (version originale) Traduction en Français

19. Loir valley, Pays de la Loire

Anthony Peregrine writes: "Confusing, no? The Loire is the big, grand one. The Loir is its tributary running roughly parallel to the north, before ducking down to join up around Angers. It is both more discreet and a lot more charming than its featureless big sister.Quite arbitrarily, I'm taking the valley to start at Vendôme - where the Loir has come off the prairies to steeper-sided settings. In town, it splits into dinky little channels, criss-crossing alongside lovely old buildings and gardens, walkways and trees. Farther on, the valley chalk cliff walls close in to such an extent that, until relatively recently, locals built their houses and villages into the rock face. The most impressive can be visited in Trôo. There are châteaux here, too (notably, Le Lude), churches with magnificent frescoes (Bazouges) and leisure lakes for the incurably active. But the real Loir Valley experience is to wander from village to small town, beside curving river, field, rock and woodland - feeling that few have been this way before. Of course, lots have, but it doesn't feel like it. Stop at Château-du-Loir and La Flèche - where the Loir meanders up to quays and castle - and, by the time you arrive at the Loire, you'll be tempted to come straight back again."

19. Vallée du Loir, Pays de la Loire

Anthony Peregrine écrit: "Ne pas confondre, La Loire qui est l’un des plus grands fleuves, avec le Loir qui est son affluent qui avance à peu près en parallèle au nord de celle-ci, avant de faire une esquive vers le bas pour la rejoindre autour d'Angers. Il est à la fois plus discret et beaucoup plus charmant que... sa grande soeur. Assez arbitrairement, je commence la vallée à Vendôme où le Loir arrive dans la ville au large des prairies. Il se divise en petits ravissants canaux, qui longent de beaux bâtiments anciens ainsi que des jardins, des allées et des arbres. Un peu plus loin, les coteaux de la vallée sont constitués de  falaises de craie, qui ont permis, jusqu'à récemment, aux habitants de construire leurs maisons et villages dans la roche. Les plus impressionnantes peuvent être visitées à Trôo. Il y a aussi des châteaux dans cette vallée (notamment, le Lude), des églises avec des fresques magnifiques (Bazouges) et des lacs de loisirs pour les sportifs. Mais la vraie expérience de la vallée du Loir est de errer de village en petite ville, le long des courbes de la rivière, composées de champs, de roche et de bois - cela donne le sentiment que l’on est l’unique visiteur. Bien sûr, beaucoup ont fait le même voyage auparavant, mais on ne le ressent pas. Arrêtez-vous à Château-du-Loir et La Flèche - où le Loir serpente les quais et le château - et, au moment où vous arriverez à la Loire, vous serez tenté de revenir en arrière."